Gallerie Wagner - Le Touquet
Membre du Comité Professionnel des Galeries d'Art
• Expositions : 19 Rue des Grands Augustins 75006 Paris
• Siège : 96 Rue de Paris 62520 Le Touquet Paris-Plage
06 62 16 16 28 • 01 42 03 79 43 [email protected]

Galerie Wagner > Résidents > Sébastien PRESCHOUX

Sébastien PRESCHOUX

  • Né à en 1974 à Chartres, France / Born in 1974 in Chartres, France
  • Autodidacte / Self-taught
  • Vit et travaille à Paris / Lives and works in Paris

FR

Regarder œuvrer Sébastien Preschoux c’est accepter d’osciller entre la sérénité d’un ouvrage se laissant construire sans précipitation et la tension d’un geste infiniment précis, gracieusement mesuré, drastiquement régit par un processus de mesures et de comptage. Le travail s’étire dans le temps, rythmé par le geste répété du maniement de la règle puis du compas. Sans impatience, Sébastien Preschoux déroule le mouvement du dessin dans le temps, laisse la matière se déployer dans l’espace. Cette manière qu’on pourrait penser laborieuse de tracer la ligne, de former la courbe ou de tendre le fil s’éprouve, pour le spectateur attentif au travail en train de se faire, comme un instant d’apaisement. Répétition de gestes délicats, sans à-coup, le temps de création s’apparente ici à une litanie gestuelle douce au regard. On pourrait trouver étonnant le choix de cet artiste de revenir aux fondamentaux : la main, le corps, l’engagement physique. Trouver plus étonnant encore d’entretenir l’ambiguïté de sa pratique par les motifs qu’il convoque et qui de fait, pourraient aisément passer pour des images numériques ou des photomontages. Pour l’artiste, c’est prendre le risque d’être taxé de faiseur par un défaut d’attention que le spectateur porterait à la matière ou de suranné par l’adepte de la machine.

En deux dimensions, les dessins de Sébastien Preschoux semblent aminés de vibrations, imputables peut-être aux imperfections inhérentes au caractère faillible de la main. Pourtant patents, la qualité des supports, les sillons de l’encre creusés par les pointes tubulaires, les lignes de poinçons laissées par le compas sont les balises physiques qui créent le motif, ô combien éloigné de la planéité d’une impression numérique.

Tridimensionnelles, les installations difractent la lumière et trouvent dans le cadre naturel de leur implémentation un écrin évident. Photographiées par Ludovic Le Couster, ces pièces de fils acquièrent un aspect presque surréel qui tend à amalgamer les épreuves à des photomontages. La frontière entre l’art et l’artisanat se fait mouvante et l’homologie avec le rendu numérique trop troublante. Un regard sans exigence sera trompeur. L’endurance du travail de création pose la condition sine qua none d’une lenteur bienveillante dans la visite, pour que réelle soit la rencontre de l’œil et de l’objet permettant ce que Sébastien Preschoux nomme «la récompense du curieux ».

Valérie NAM

EN

To watch Sébastien Preschoux work is to accept to oscillate between the serenity of a work that can be built without hurry and the tension of an infinitely precise gesture, gracefully measured, drastically governed by a process of measuring and counting. The work is stretched out over time, punctuated by the repeated gesture of handling the ruler and then the compass. Without impatience, Sébastien Preschoux develops the movement of the drawing in time, letting the material spread out in space. This way of drawing the line, forming the curve or stretching the line, which could be considered laborious, is experienced by the spectator who is attentive to the work in progress, as a moment of peace. Repetition of delicate gestures, without sudden jerks, the time of creation here is similar to a litany of gestures that are gentle to the eye. We might find surprising the choice of this artist to return to the fundamentals: the hand, the body, the physical commitment. It is even more surprising that he maintains the ambiguity of his practice through the motives he invokes, which could easily pass for digital images or photomontages. For the artist, this means running the risk of being accused of being a maker because of a lack of attention to the material on the part of the spectator, or of being outdated because of the machine’s influence.

In two dimensions, Sébastien Preschoux’s drawings seem to be full of vibrations, perhaps due to the imperfections inherent in the fallibility of the hand. Yet the quality of the supports, the lines of the ink carved by the tubular points, the marks left by the compass are the physical markers that create the motif, so far from the planarity of a digital print.

Three-dimensional, the installations difract the light and find an obvious setting in the natural framework of their implementation. Photographed by Ludovic Le Couster, these pieces of wire acquire an almost surreal aspect that tends to blend the prints with photomontages. The boundary between art and craft is fluid and the homology with the digital rendering too disturbing. An uncritical approach will be misleading. The endurance of the work of creation is the sine qua non of a gentle approach to the visit, so that the meeting of the eye and the object is real, allowing what Sébastien Preschoux calls « the reward of the curious ».

Valérie NAM

 

Expositions / Exhibitions

2020 : Art Paris Art Fair, Galerie Wagner, Paris, France
« IN/OFF », Galerie Wagner, Paris, France
« Cercles », Galerie Wagner, Paris, France

2019 : « Conquêtes Spatiale #2 », Galerie Wagner, Paris, France
Alcôve, installation pour l’événement inaugural du musée national de Quatar, Doha, Qatar
« Urban ghost players », installation immersive, Passage Amelot & Trajectoire studio, Paris, France
« XYZ », GO Gallery, Amsterdam, Hollande
Art Paris Art Fair, Galerie Wagner, Le Touquet-Paris-Plage, France
Urban Art Fair, Under the radar, Paris, France
« Synthèse », Cedart Gallery, Genève,  Suisse
« Vibrations », Danysz Gallery, Paris, France
« Trio », Downstairs Gallery, Bâle, Suisse
Watch The Wall, Lazinc Gallery / Magda Danysz, Londres, Anglterre

2018 : Salon Art Elysée, Paris, avec la Galerie Wagner, Le Touquet-Paris-Plage, Paris, France
« Tricolore », Galerie Wagner, Le Touquet-Paris-Plage, France
Straight to the curve, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc

2017 : Couleurs Plurielles, Galerie Wagner, Le Touquet-Paris-Plage, France
Salon Art Elysée, avec la Galerie Wagner, Le Touquet-Paris-Plage, Paris, France
Construction, Galerie Gilbert Dufois, Senlis, France
Urbain Art Fair Paris, Art In The Game, Londres, Angleterre
La résilience du Centaure, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Intersections, Galerie Wagner, Le Touquet-Paris-Plage, France

2016 : En vie, The French Art Dealer, Paris, France
Nuit blanche Paris, Mairie de Paris, France
Sensitive eye, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Java, Installation, Renklame, Oslo, Norvège
14 Arts, installation extérieure, mairie du 14ème, Paris, France
Urban Art Fair, MMART Project, Paris, France
French Connection, exposition collective, Galerie Slika, Lyon, France
Sarai, exposition collective, David Bloch Gallery, Fès, Maroc
French Connection, exposition collective, Gallery Speerstra, Paris, France

2015 : Yia Art Fair, exposition collective, MMART Project, Paris, France
Sensitive eye, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Audi R8, installation monumentale, Gillette Building – Curated par Vinny Olimpio, BBH Londres, Angleterre
Campaign for wool, intervention artistique, Palais de Tokyo, Paris, France
Mister Freeze, Toulouse, France
Obsessions géométriques, (duo show avec Antoine Casals), Backside Gallery, Marseille, France
Klash, installation monumentale, K-Live festival, Sète, France
Wall paper, Muriel Marasti Galerie, Paris, France
Cinetismons, installation, Mons capitale culturelle européenne, Belgique
Prolegomenes, Muriel Marasti Galerie, Paris, France

2014 : La résilience du centaure, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Poulpe fiction, installation, théâtre de la mer, Sète, France
Gemmes volantes, installation, Nespresso Champs Elysées, Paris, France
40 jours LX1, installations, projet de LX1, Biarritz, France
Installation Salon Drawing Now, Paris, France
Installations pour la réalisation du Clip de London Grammar (Hey Now !), Londres, Angleterre
Street Art, exposition collective, Centre Polen, Nantes, France
Sensitive eye, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc

2013 : Terrains vagues, installation, Lasco Project de LEK, Sowat et Hugo Vitrani, Palais de Tokyo, Paris, France
Athen’s Beam, Installation grande échelle et sculpture, Centre d’Arts OCC, Athènes, Grèce
Tour Paris #13, Installation de fils dans le cadre de l’événement TOUR PARIS 13, invité par Alëxone, accompagné de Julien Colombier & Sumo, Paris, France
Wahaca, installations et dessins muraux grands formats, Wahaca, Londres, Angleterre
Equation sensible, Intervention artistique, parcours sensoriel créé par Julia Cima & Pascal Anselin avec Barnabé Fillion, Sébastien Preschoux & Scorpène, Le Triangle, Rennes, France
Opening, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Expo Fil, Centre d’arts contemporains, Reims, France

2012 : Urban Brains, Galerie Celal, Paris, France
Création « Nuit blanche paris », Nuit Blanche installation MVSM-NB-MMXII parc Georges Duhamel, Paris, France
« We Love Green », intervention artistique, Neuilly-sur-Seine, France
Installation Landart, Jardin Mosaïc, Lille, France
Optical DIisorder, exposition personnelle, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Pluie, Installation artistique, Musée du quai Branly, Paris, France

2011 : Hall of fame, (part 4), David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Marrakech ART FAIR 2, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Rojo Nova contemporary culture, Cinemateca Brasileira, Sao Paulo, Brésil
Hall of fame, (part 3), David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Art Paris Art Fair, avec la Galerie Celal, Paris, France
Rojo Nova contemporary culture, Escola Artes Visuais Parque Lage & Fundaço Casa França-Brasil, Rio de Janeiro, Brésil
Hall of fame, (part 2), David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc

2010 : Biennale d’art contemporain de Marrakech, Marrakech, Maroc
The Chamooo Theory, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Hall of fame, (part 1), David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Beyond Graffiti, Galerie CELAL, Paris, France
Marrakech ART FAIR, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Nuit blanche, Galerie Les Douches + collectif 00h59, Paris, France
Mechanical Sensivity, David Bloch Gallery, Marrakech, Maroc
Le parcours des fées, Landart, Vallée de Crévoux, France
Série Z, Galerie l’IMPRIMERIE, Paris, France

2009 : Illustrative 2009, Berlin, Allemagne
Le lien, Berlin, Allemagne
Pictobello 2009, Vevey, Suisse