Gallerie Wagner - Le Touquet
Galerie Wagner
Passage de la Mer, 96 rue de Paris • 62520 Le Touquet-Paris-Plage
03 21 06 27 86 • [email protected]

Galerie Wagner > Résidents > Jean-Pierre VIOT

Jean-Pierre VIOT

• Né en 1937

• Réalise des peintures figuratives jusqu’en 1987.

• 1987-1988 : premières réalisations abstraites.

• 2004 – 2012 : Salon des “Réalités Nouvelles” à Paris

• 2006 : Exposition internationale d’art  “Supremadism” à Moscou en Russie.

• 2007 : Exposition “Permanence de l’abstraction géométrique” au Château-Musée de Tours

• 2010 : Exposition “Couleur et géométrie – Actualités de l’Art Construit Européen” à l’Orangerie des Musées, Bibliothèque municipale de Sens

• Vit et travaille en Bourgogne

 

 

Présent dans les collections publiques:

– Musée de Sens

– Musée de Monbéliard

– Médiathèque de Nice

– Musée de Tome (Japon)

– International Mobil Madi Museum de Budapest (Hongrie)

– Centre d’Art Contemporain Franck Popper à Marcigny

Dans l’œuvre de Jean-Pierre VIOT, on distingue le même souci de la méthode scientifique pour les trois éléments fondamentaux de l’art concret : la ligne, la surface et la couleur.

Jean-Pierre VIOT y ajoute en plus un élément d’intuition poétique, aussi bien dans son œuvre sculpturale que dans le bidimensionnel. Dans le tridimensionnel, il touche aux confins de l’art minimal, un autre aspect des constructivistes tels que Sol Lewitt actuellement brillamment représenté dans une exposition à Leuven.

On y voit des objets avec des formes stéréométriques constructivistes se situant dans un espace. En changeant de point de vue le spectateur découvre de nouvelles relations entre les volumes et les formes. L’œuvre sculpturale de Jean-Pierre VIOT rentre parfaitement dans cette logique.

Ses techniques sont actuelles : tôles d’acier enduites d’époxy ou de cellulose, bois peint à l’acrylique, acrylique sur toile ou sur panneau, gouache ou collages sur Velin d’Arches.
(…)

Ernest Van Byunder Président des amis du MUHKA
(Musée d’art contemporain d’Anvers -Belgique)
MG Art – Zeebrugge – Août 2012
Texte traduit du flamand par Gérald Muylle