Gallerie Wagner - Le Touquet
Membre du Comité Professionnel des Galeries d'Art
• Expositions : 19 Rue des Grands Augustins 75006 Paris
• Siège : 96 Rue de Paris 62520 Le Touquet Paris-Plage
06 62 16 16 28 • 01 42 03 79 43 [email protected]

Galerie Wagner > Invités > Alberto VARGAS

Alberto VARGAS

  • Né à Monterrey, Nuevo Leon au Mexique, en 1958 / Born in Monterrey, Nuevo Leon, Mexico, in 1958
  • Diplômé en Beaux-Arts et sculpture de l’Université du Texas à Austin (Texas) / Graduated in Beaux-Arts and sculpture from the University of Texas in Austin (Texas)
  • Vit et travaille à Monterey et à Paris / Lives and works in Monterey and Paris

FR

Alberto Vargas est tout à la fois sculpteur, architecte, paysagiste…. Surtout pas un statuaire ! “Évoquer” et “rappeler” sont les mots clés de son alphabet sculptural. De fait, ses influences culturelles sont multiples : grecque, latine, gothique, voire baroque… De chacune, il ne retient que ce qui convient à son projet. Souvent, ces sculptures font songer à des maquettes et à ces petites reproductions de temples disparus… Il ne reniera jamais cette source mais elle n’est pas la seule. Non loin du classicisme des colonnes et en contraste avec elles, on observe des sculptures basses, d’une stabilité incontestable. Dans certains cas, clairement, l’œuvre surgit des lointains d’une antique architecture du Mexique : une pyramide, un escalier sur un cône de marbre sombre, éventuellement surmontée de constructions moins classiques, comme ces pyramides des anciens Mexicains que les conquérants ont coiffées de leurs propres temples. Ici le réalisme affleure.
Il y a chez Alberto Vargas une double attirance qui se traduit en formes : la sérénité et le tourment, la pondération et l’impétuosité. La forme lisse, pure, insaisissable s’oppose fondamentalement à d’autres créations tout en droites et obliques, en angles et en pointes qui sont aussi des signes distinctifs de cet artiste. Il n’y a pas de fonctionnalités hors d’usage ou de gestes expressifs. Tout est géométrique, rectiligne, net. Ses formes sont « claires et distinctes ». Par ailleurs, l’association de matières très solides (métal, pierre dure) peut faire place à une confrontation entre le commun acier industriel d’une résistance éprouvée et la noble blancheur de l’albâtre fragile. Mais l’art d’un artiste ne consiste-t-il pas aussi à élever à un même niveau de qualité tous les matériaux, quels qu’ils soient ? Elégance de ses formes, synthèse et pureté parfaite dans ses finitions, rigueur dans la connaissance de la matière… Alberto Vargas atteint l’excellence ! A noter : l’artiste réalise également des œuvres monumentales, destinée à l’espace urbain et donc hors de proportion pour prendre place dans une exposition

Le travail d’ Alberto Vargas est présenté depuis plus de 20 ans dans des galeries, des musées et des institutions de la capitale du Nuevo León, tels que le musée de Monterrey, le musée du centenaire, le musée métropolitain de Monterrey et le centre culturel Alfa. Il expose aussi régulièrement dans le reste du pays, dans les villes de Mexico, Merida et Guadalajara, ainsi qu’à l’étranger, aux États-Unis, en France et en Espagne.

Il a participé à plusieurs biennales et foires d’art internationales, notamment les IVeet VèmeBiennales FEMSA à Monterrey, Expoarte, VIeFoire internationale d’art contemporain et I Bienal de Escultura à Guadalajara, ou encore dans certaines éditions de l’ARCO à Madrid, Art Miami aux États-Unis, et à la FIAC à Paris.

Alberto Vargas possède des sculptures publiques dans les musées et les universités de Monterrey, Nuevo León et Los Angeles, en Californie. Son travail fait partie d’importantes collections privées d’entreprises et d’institutions telles que la collection de la Pinacothèque de Nuevo León.

EN

Alberto Vargas is a sculptor, an architect and a landscape gardener all in one…. He is certainly not a statuary! « Evoke » and « recall » are the key words in his sculptural alphabet. In fact, his cultural influences are multiple: Greek, Latin, Gothic, even Baroque… From each, he retains only what is appropriate to his project. Often, these sculptures bring to mind models and small reproductions of disappeared temples… He will never disown this source, but it is not the only one. Not far from the classicism of the columns and in contrast to them, one observes low sculptures, of an undeniable stability. In some cases, the work clearly emerges from the far reaches of ancient Mexican architecture: a pyramid, a staircase on a dark marble cone, possibly topped by less classical constructions, such as those pyramids of the ancient Mexicans that the conquerors topped with their own temples. Here realism shines through.
Alberto Vargas has a double attraction that is translated into forms: serenity and torment, balance and impetuousness. The smooth, pure, imperceptible form is fundamentally opposed to other creations that are all straight and oblique, angles and points, which are also distinctive signs of this artist. There are no out-of-place features or expressive gestures. Everything is geometric, straight, clean. His forms are ‘clear and distinct’. Moreover, the combination of very solid materials (metal, hard stone) can give way to a confrontation between the common industrial steel of proven strength and the noble whiteness of fragile alabaster. But doesn’t an artist’s art also consist in raising all materials, whatever they are, to the same level of quality? Elegance of his forms, synthesis and perfect purity in his finishes, rigour in his knowledge of the material… Alberto Vargas achieves excellence! Note: the artist also creates monumental works, intended for the urban space and therefore out of scale to take place in an exhibition.
Alberto Vargas’ work has been shown for more than 20 years in galleries, museums and institutions in the capital of Nuevo León, such as the Monterrey Museum, the Centennial Museum, the Monterrey Metropolitan Museum and the Alfa Cultural Centre. He also exhibits regularly in the rest of the country, in Mexico City, Merida and Guadalajara, as well as abroad in the United States, France and Spain.

He has participated in several international biennials and art fairs, including the IV and V FEMSA Biennials in Monterrey, Expoarte, VI International Contemporary Art Fair and I Bienal de Escultura in Guadalajara, as well as in some editions of ARCO in Madrid, Art Miami in the United States, and FIAC in Paris.
Alberto Vargas owns public sculptures in museums and universities in Monterrey, Nuevo León and Los Angeles, California. His work is part of important private collections of companies and institutions such as the collection of the Pinacoteca de Nuevo León.

 

Sculptures dans l’espace public / Sculptures in the public space :

  • 2003 : « La Crestería », acier inoxydable, Martel Building, Monterrey, Mexique
  • 2002 : « Monte Horeb », acier Cor-ten, Collection permanente du Musée d’art contemporain de Monterrey, Mexique
  • 2000 : « Estípite », 300 x 76.5 x 57 cm, acier inoxydable, Musée des Arts Latino-Américains, MoLAA, Los Angeles, Etats-Unis
    « Herma Estípite », acier inoxydable, Tour CNCI, Monterrey, Mexique
  • 1999 : « El Urim et El Temmim », Acier inoxydable et acier Cor-Ten, « Germe », acier Cor-Ten et granit, Centre des Arts, Pinacothèque, Parc Fundidora, Monterrey, Mexique

Expositions personnelles / Solo exhibitions :

  • 2009 : « Alberto Vargas, Escultura », Galerie Arte Actual Mexicano, Monterrey, Mexique
  • 2006 : « El Mundo Desde La Estela », Centre des Arts / Pinacoteca. Parc Fundidora, Monterrey, Mexique
  • 2005 : « Plataformas Imposibles », Musée des Arts, Université de Guadalajara, Jalisco
    « Plataformas Imposibles », Musée de la ville de Querétaro, Querétaro
  • 2004 : « Plataformas Imposibles », Musée de l’Art contemporain de Monterrey, Monterrey, Mexique
  • 2003 : Art Chicago, froire d’Art contemporain, avec la Galerie Arte Actual Mexicano, Chicago Etats-Unis
  • 2001 : « Rios Verticales », Galerie Arte Actual Mexicano, Monterrey, Mexique
    « Rios Verticales », Galerie Arte Actual  Mexicano, Mexico, Mexique
  • 1996 : « Argentum » Galerie Arte Actual Mexicano, Monterrey, Mexique

Expositions collectives / Group exhibitions :

  • 2021 : « Latinos », Galerie Wagner, Paris, France
  • 2019 : « Conquêtes spatiales #2 », Galerie Wagner, Paris, France
    « Sciences Cachées », Galerie Wagner, Le Touquet-Paris-Plage, France
  • 2007 : « La Magie de l’univers », Planétarium Alpha, Garza García, Mexique
    Biennale de la sculpture, Musée des Arts, Université de Guadalajara, Jalisco
    « Le jouet Mexicain dans l’art », Centre des Arts, Pinacoteca, Parc Fundidora, Monterrey, Mexique
    « Quatre Saisons », Galerie Arte Actual Mexicano, Monterrey, Mexique
  • 2005 : ARCO, Foire d’art contemporain, Madrid, Espagne
    « Sculpture Brotherhoods », Mexique-USA, Musée d’art contemporain du Yucatán MACAY, Merida Yucatan
    « Echos du Mexique », Arte Actual Mexicano, Monterrey, Mexique
    « Interlude 70’s et 80’s », Musée métropolitain de Monterrey, Mexique
    « Paysages du désir », Musée métropolitain de Monterrey, Mexique
    « Habitation de L’âme », Centre des Arts, Pinacoteca, Parc Fundidora, Monterrey, Mexique
  • 2003 : « Art Et Éthique… Réflexions », Musée métropolitain de Monterrey, Mexique
    « Nature Morte », Musée métropolitain de Monterrey, Mexique
  • 2002 : Art Chicago, Foire d’art contemporain, Chicago, Etats-Unis
    « Monterrey, sculpture de notre temps », Musée métropolitain de Monterrey, Mexique
    « Mort sans fin », Musée métropolitain de Monterrey, Mexique
  • 2001 : Art Miami, Miami Convention Center, Miami, Floride, Etats-Unis
    Art Chicago, Foire d’art contemporain, Chicago, Etats-Unis
    « Eté plein » GAM, Galerie Arte Mexicano, México, Mexique
    5ème Biennale FEMSA, Centre d’Art, Monterrey, Mexique
    « Rencontre et célébration », Musée du Centenaire, Garza García, Mexique
  • 2000 : « La bible dans l’art », Musée du Centenaire, Garza García, Mexique
    « Les transitions », Centre d’Art, Monterrey, Mexique
  • 1999 : « Genèse de l’univers », Serfin Bank, Garza García, Mexique
    « Douze dans le nord », Galerie Arte Actual Mexicano Monterrey, Mexique
    Quatrième Biennale de Monterrey, peintures, sculptures et installation, Musée de Monterrey, Mexique
    Art Chicago, Foire d’art contemporain, Chicago, Etats-Unis
    FIAC, Foire d’art contemporain, Paris, France
    « Du désenchantement de l’harmonie », Musée du Cneteniare, Garza García, Mexique
  • 1998 : Expoarte, 7ème Foire Internationale d’Art Contemporain, Guadalajara, Jalisco
  • 1997 : ARCO, Foire d’art contemporain, Madrid, Espagne
    Expoarte, 6ème Foire Internationale d’Art Contemporain, Guadalajara, Jalisco
  • 1987 : Archer M. Huntington Art Gallery, Université du Texas, Austin, Texas, Etats-Unis
  • 1985 : Moody Hall Atrium Université Saint Edward, Austin, Texas, Etats-Unis